7 questions à Uwe Rosenberg


Uwe Rosenberg

Uwe Rosenberg

Bon, qui n’a pas entendu parler du jeu Agricola sorti en 2007 ? Ce jeu est maintenant devenu un classique des jeux de société modernes et si vous ne le connaissez pas, précipitez-vous dans votre boutique de jeux et allez l’acheter. C’est un incontournable. Alors qui se cache derrière ce classique ? Uwe Rosenberg.

Uwe est allemand, et à par Agricola, il a créé un certain nombre de jeux comme entre autre Le Havre, Au porte de Loyang et Merkator. La mécanique de ses jeux tiens souvent à de la gestion de ressources et même si on n’aime pas les couvertures de ses boites un peu tristes, on ne peu nier la qualité de ses jeux. Il va sans dire qu’il a reçu beaucoup de récompenses !

Alors, j’ai le privilège de vous présenter sans attendre les 7 questions à Uwe Rosenberg.

1- Quel âge aviez vous lorsque vous avez joué à votre premier jeu de société et qu’était-il ?

« Quand j’avais quatre ans, mon grand-père m’a appris les échecs. Avec ma grand-mère, j’ai joué beaucoup à ‘Halma’. Quand j’avais neuf ans, le jeu populaire dans ma famille était ‘Racko’ (je le recommande aujourd’hui), à douze ans, je jouais souvent avec des amis aux échecs, à ‘Skat’ et à ‘Scotland Yard’, plus tard ‘Boursicocotte’ et ‘Acquire’, après ‘1830’ et ‘Civilisation’, probablement le jeu le plus important de ma carrière en tant que concepteur de jeu. ‘Racko’, ‘Boursicocotte’ et ‘Civilisation’ ont fait germer des idées en moi, donc en 1995 est née l’idée de ‘Bohnanza’. »

2- Pourquoi et comment avez vous décidé de créer des jeux de sociétés ?

« Je l’ai fait avec un garçon voisin le même qui a conçu un jeu pour sa mère le jour de la fete des mères. J’avais alors 12 ans (maintenant j’en ai 43). Comme beaucoup de garçons:  j’aimais le football. Et donc mon premier jeu était un jeu de football. Il y avait un jeu sur la Mine avant et après mon premier auto-développement : Un jeu abstrait à deux joueurs avec le nom de « Spirale« , que je tiens à publier dans les prochaines années comme la « Spirales Nébuleuses » avec un thème cosmique. »

3- Quels sont vos 3 jeux de société favoris et pourquoi ? 

« Des jeux d’autres auteurs : ‘Civilization’, ‘1830’ et ‘Puerto Rico’. Parmi mes propres jeux : ‘Caverna’ et des jeux qui ne sont pas encore sortis. L’un d’eux se joue en Frise Orientale, dans le village où mon père est né. Ce dont je suis particulièrement heureux. »

4- Pour vous quel est la meilleure combinaison pour un jeu à succès ?

« Idéalement, c’est de combiner de nouvelles idées de jeux attrayantes. Cette question peu avoir des réponses très diversifiées car il y a plusieurs interprétations valables quant à ce qu’est le succès : (1) La réussite financière absolue, (2) la réussite financière en fonction des heures de travail produites, (3) La circulation, (4) Le taux de diffusion d’un jeu (5) Le prix (6) La valeur éducative, (7) De bonnes critiques (8) La reconnaissance des personnes du groupe ciblé. Ce qui est très important dans tous les cas, c’est l’illustration du jeu. Vous devez transmettre l’atmosphère et en même temps être fonctionnelle. Les accessoires sont souvent un défi majeur. »

5- Comment procédez pour créer un jeu ?

« Je me fixe d’abord sur une idée principale du jeu. C’est différent de l’idée de base (ou le mécanisme de base) ce que de nombreux autres auteurs parlent quand ils font appel à une idée de jeu, je suis à la recherche d’un thème pour le compléter avec de petites idées qui vont bien avec le thème. Une idée de base, cependant, est le « Wow! » Élément d’un jeu, l’idée qui attire votre attention, qui déclenche immédiatement une envie de l’acheter . Cela ne doit pas nécessairement être la force motrice au long du jeu, mais ce qui est important pour moi, c’est de rendre cela possible. Je souhaiterais le faire le mieux possible, c’est l’ originalité principalement. Après je fais confiance dans la réalisation du jeu sur le thème. »

6- Quels conseils donneriez vous à quelqu’un souhaitant créer un jeu de société ?

« Vous devez prendre du plaisir en développement. Ce ne peut pas et ne devrait pas vraiment réussir à la première tentative. Pour réussir, il est préférable de recommencer  avec quelque chose de nouveau. Vous devez toujours être à la recherche de très bonnes idées. Mon expérience est que vous pouvez rapidement voir les bonnes idées intéressantes. Vous devez vous concentrer que sur la recherche. »

7- Pourriez-vous nous donner une petite information sur votre prochain projet ?

« Il y aura un successeur de ‘La Route du verre’, un jeu qui est semblable à ‘La route du Verre’, et un jeu complet  à deux joueurs qui se déroule dans ma région (dans le nord de l’Allemagne). »

Merci Uwe pour avoir répondu aux 7 questions. Merci également à ma cousine pour son aide à la traduction des réponses en allemand. Pour plus d’informations sur les jeux de Uwe: http://www.boardgamegeek.com/boardgamedesigner/10/uwe-rosenberg

Agricola
Agricola
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s