7 questions à Bruno Crépeault


Bruno Crépeault

Bruno Crépeault

Nous voila reparti dans le grand Nord Canadien, au Quebec plus précisément. Et oui ce pays froid mais aux habitants chaleureux nous amène un autre créateur de jeux : Bruno Crépeault. De vous à moi, le Canada fourmille de créateurs de jeux avec lesquels il faut compter.

Alors si vous ne le savez pas encore Bruno Crépeault est le créateur de Rockwell illustré par Yuio et édité par Sit Down!. Il s’agit du premier jeu édité de Bruno et bien sur pas le dernier car comme je le dis souvent, « le jeu est une addiction, dès qu’on y goute on le peut plus s’arrêter » . Rockwell, qui est maintenant disponible dans toutes vos « bonnes crémeries » en France, a remporté le premier prix au FLIP en 2010 sous le nom à l’époque de Gaïa.

Bruno est un musicien et un librettiste (auteur du livret d’une œuvre lyrique ou chorégraphique). Il a aussi publié un roman La Mémoire du Funambule aux éditions du Quartz en 2012. Ce roman a également remporté le prix littéraire de l’Abitibi-Témiscamingue à deux reprises.

Allez essayer Rockwell dans vos ludothèques ou achetez le dans vos boutiques préférées.

Voici donc les 7 questions à Bruno Crépeault.

1 – Quel âge aviez vous lorsque vous avez joué à votre premier jeu de société et qu’était-il ?

 » Je me souviens que j’aimais bien jouer aux Milles Bornes, vers 9 ou 10 ans. Ça semblait une réelle aventure : les limites de vitesse, les feux de circulation, les crevaisons… Puis j’eus une période plus cérébrale avec Mastermind. On y jouait même à plusieurs sur une grosse version électronique !  » 

2 – Pourquoi et comment avez vous décidé de créer des jeux de sociétés ?

 » Comme on ne peut devenir écrivain sans lire, on ne peut s’improviser créateur de jeux sans jouer. J’ai donc découvert, au fil du temps, de nouveaux types de jeux, de nouvelles mécaniques. Si on a l’esprit créatif le moindrement développé, un beau jour on se dit : « Mais tiens, ça serait intéressant si… » Puis on vérifie si cela a été déjà fait. Dans la négative, pourquoi pas le faire soi-même ? On créé des jeux parce qu’on aime jouer, puis parce qu’une idée nous tarabuste… « 

3 – Quels sont vos 3 jeux de société favoris et pourquoi ?

 » Caylus avec les amis, pour sa pureté et sa tension; Dixit en famille, pour sa facilité de jouer et l’étincelle créative qu’il stimule; Skull & Roses en groupe, pour les réactions drôles et vives qu’il provoque autour de la table. À deux joueurs, j’opterais pour un jeu de la série Gipf project, de Kris Burm; quelle élégance et quelle profondeur ! « 

4 – Pour vous quelle est la meilleure combinaison pour un jeu à succès ?

 » Interaction, dilemmes, conséquence. Mais pour connaître un succès commercial, faut-il encore que le design du jeu soit beau et son thème, logique et immersif. Et un peu de chance, ça aide aussi, dans le monde de l’édition… « 

5 – Comment procédez pour créer un jeu ?

 » Si l’idée générale du jeu me reste en tête – thème et mécaniques de base –, je me mets immédiatement à la rédaction de règles version 1.0. Bien sûr, celles-ci seront modifiées ad nauseam pendant des mois, voire de années. Mais cela me permet d’établir une logique de pensée (et de rien oublier !). Ensuite, c’est la confection du prototype (souvent bien trop détaillé !) et de courts tests. À mesure que les règles se préciseront, la durée des parties tests s’allongera. Et puis si les joueurs accrochent et s’amusent, on sait qu’on tient peut-être quelque chose… « 

6 – Quels conseils donneriez vous à quelqu’un souhaitant créer un jeu de société ?

 » Ne pas négliger ceci : un grand nombre de parties tests avec un public-joueurs le plus varié possible. Ces parties n’ont pas besoin d’être complètes : observez les réactions, positives et négatives; elles vous révèleront les points forts et faibles de votre idée. Puis notez tout ! Parfois les éclairs de génie disparaissent… en un éclair ! « 

7 – Pourriez-vous nous donner une petite information sur votre prochain projet ?

 » Un jeu de tuiles à la Carcassonne, avec dedans une pointe de SimCity et d’Agricola. Mais il lui manque un petit quelque chose que je cherche encore. D’ailleurs, faut que j’y retourne… À plus, et bons jeux ! « 

Merci Bruno d’avoir répondu aux 7 questions. Pour plus d’information sur Rockwell:

http://www.trictrac.net/jeu-de-societe/rockwell/infos

Rockwell

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s