7 questions à Gaëtan Beaujannot


Gaëtan Beaujannot

Gaëtan Beaujannot

Aujourd’hui les 7 questions sont posées à Gaëtan Beaujannot le créateur de jeux. En effet Gaëtan est connu non seulement pour ses jeux mais aussi pour être le co-fondeur de VassalForge la fameuse plateforme virtuelle de jeux de société et de Forgenext l’agence ludique . Alors comme créateur de jeux Gaëtan est connu pour une de ses dernier jeu qu’il a co-créé avec Alain Rivollet : Concept. Concept est un énorme succès et je vous recommande de l’essayer si ce n’est déjà fait. Gaëtan à également co-créé avec Charles Chevallier, Guilds of Cadwallon.

C’est donc sans attendre que je vous présente les 7 questions à Gaëtan Beaujannot.

1- Quel âge aviez vous lorsque vous avez joué à votre premier jeu de société et qu’était-il ?

« Ou là, le premier marquant (j’oublie les découverte du monde avec ma soeur et autres dérivés), 7 ou 8 ans, je dirais. Je me souviens encore, comme si c’était hier, de ma première partie et du jeu en question. Il s’agissait du Tarot. Mes parents et ma soeur jouaient régulièrement le dimanche. Je me rappelle encore du moment où j’ai demandé à ma mère de pouvoir jouer. J’avais passé tellement de temps à les regarder jouer que je connaissais déjà les règles, et j’ai gagné ma première partie. Ma madeleine de Proust en somme. »

2- Pourquoi et comment avez vous décidé de créer des jeux de sociétés ?

« A l’époque où j’ai créé VassalForge, je réalisais des modules de protos pour des auteurs. Je passais beaucoup de temps à tester ceux d’Igor Davin et de Clément Milker. Ces deux derniers ont décidé un jour qu’il fallait que je passes également à la créa, que je me mouille un peu. On s’est lancé dans un projet commun pour lequel je garde toujours l’espoir de le voir finaliser il y a une méca qui me plait énormément dans ce jeu. Je ne me considère pas comme un auteur mais un co auteur. La création seul dans mon coin ne me fait pas tripper. C’est le travail d’équipe qui me bottent. Que ce soit avec Charles  Chevalier ou Alain Rivolet, les jeux sont toujours issu de rencontres et d’histoires. »

3- Quels sont vos 3 jeux de société favoris et pourquoi ?

« Je dirais que j’en ai deux qui se détachent. La suite, c’est plus complexe. Taluva de Casola-Merkle, en premier et de loin. L’élégance de la méca, le plateau évolutif qui s’étend sans pour cela perdre de l’interaction entre les joueurs…  Une merveille…  Leader 1 d’Alain Olier. Un jeu de course tendu et intelligent qui sort complètement des sentiers battus. Je rêve de le voir adapter en ligne pour faire des championnats. J’avais créé un module sur Vassal, cela nous a valu de superbes soirées. Pour le 3eme, c’est pas simple de choisir parmi les suivants :      Exxit de Vincent Everhart. Je l’ai découvert grâce à boite à jeux. Exxit est également une merveille de mécanique. C’est élégant et épuré.      Carolus Magnus de Colovini. Superbe jeu de majorité dans son format deux joueurs avec une zone de jeu évolutive.     1960 TMOP de Matthews.  Où comment revivre l’histoire. C’est tendu à souhait, on ne voit pas le temps passé. Ce jeu m’a fait vivre une de mes soirées ludiques les plus marquantes.     La Scopa (domaine public). Le jeu de pli par excellence.

4- Pour vous quel est la meilleure combinaison pour un jeu à succès ?

« Un jeu à succès, c’est quoi ? Un jeu qui se vend bien ? Car jeu à succès, ne veut pas dire un bon jeu… Un jeu à succès. C’est d’abord une bonne étoile, un soupçon de chance, un bon marketing, du bouche à oreille et une mécanique de jeu simple et efficace. »

5- Comment procédez pour créer un jeu ?

« Cela dépend vraiment des personnes et de leur processus créatif. Je suis de formation scientifique. J’ai donc une démarche très cartésienne et structurée.  Mais comme tout processus créatif, il faut savoir également savoir lâcher. Personnellement, je pars d’une idée de méca que l’on travaille et torture pour voir comment l’utiliser, ou sur des contraintes thématique et/ou mécanique et/ou de cible de joueur. Ensuite je passe dans des phases d’itérations entre les tests et évolutions jusqu’à obtenir ce que l’on souhaite… Le parcours peut être très sinueux. Il ne faut pas hésiter à remettre en cause des principes initiaux. »

6- Quels conseils donneriez vous à quelqu’un souhaitant créer un jeu de société ?

« De créer des jeux uniquement pour le plaisir… Si la notion de plaisir est absente, passez votre chemin… Ce n’est pas avec le jeu que l’on devient millionnaire. »

7- Pourriez vous nous donner une petite information sur votre prochain projet ?

« Ils sont trop nombreux…. Avec Forgenext, nous avons 11 sorties de prévus pour le moment dans les 18 mois qui arrivent. A titre personnel, j’ai deux projets à finaliser avec Charles Chevalier et d’autres avec Alain Rivolet. »

Merci Gaëtan pour avoir répondu aux 7 questions; Pour plus d’information sur Gaëtan :

http://www.boardgamegeek.com/boardgamedesigner/65537/gaetan-beaujannot

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s