7 questions à Matthew Leacock


 

Matt Leacock

Lorsque on parle de virus et de maladies dans le monde du jeu on parle bien sûr de Pandémie un jeu édité par Filosofia en 2008 et illustré par Josh Cappel, Christian Hanish, Régis Moulun, Chris Quilliams et Tom Thiel. Aujourd’hui c’est le créateur de Pandémie qui est à l’honneur : Matt Leacock.

Matt est né dans le Minnesota et vie maintenant en Californie plus précisément dans la Silicon valley . Là Matt a travaillé pour Yahoo, AOL et Netscape où il était « interaction designer ». Il est maintenant « Chief designer » pour Sococo.

A part le fameux Pandémie, Matt a créé d’autres jeux à succès nominés pour le,Spiel des Jahres comme Forbidden Island, Forbidden Desert et Roll Trought the Ages: The Bronze entre autres.

Voici donc les 7 questions à Matt Leacock .

 

1 – Quel âge aviez-vous quand vous avez joué votre premier jeu de société et qu’était-il ?

«Mes premiers souvenirs de jeux sont tous à la ferme de mes grands-parents. Je n’ai aucune idée de quel âge j’avais. Quatre? Cinq? Là, j’ai joué à Aggravation, Waterworks, et Sorry !. Ma sœur et moi avons passé aussi beaucoup de temps à jouer avec des pièces de Risk et Monopoly longtemps avant que nous savions comment y jouer correctement. Ils ont gardé un grand nombre de jeux enfermés comme ça nous, les enfants, nous n’en ferions pas un désordre complet de chacun d’eux. »

2 – Pourquoi et comment avez-vous décidé de concevoir des jeux de société ?

«J’ai conçu mes premiers jeux sur le dos d’autres plateaux de jeux avec un marqueur feutre et des bouts de papier quand j’avais environ huit ou dix ans. C’était généralement due à la déception que je ressentais après avoir essayé un nouveau jeu, je me souviens que je me laisse souvent par les jeux « lancé de dé et mouvement ». Je retournais le plateau de jeu et essayer de faire un meilleur jeu moi-même. »

3 – Quels sont vos 3 jeux préférés et pourquoi ?

«D’habitude, je ne sais pas quoi dire quand on me pose cette question, mais j’ai joué énormément de Thunderstone récemment. J’aime aussi beaucoup Wallenstein et Ascending Empires, mais ces jeux ne sont pas joué souvent . Je suis probablement juste impatient de les jouer en ce moment. »

4 – Pour vous, quelle est la meilleure combinaison pour un jeu à succès ?

«J’aime les jeux qui aident à créer une expérience sociale positive avec la famille et les amis, qui sont faciles à expliquer, et qui fournissent des possibilités pour le jeu créatif et surprenant. Ils doivent avoir un thème cohérent qui aide les joueurs à comprendre les règles et permet de raconter une histoire mémorable. Ces jours-ci, je préfère généralement des jeux plus courts (75 minutes ou moins). »

5 – Comment procédez-vous pour concevoir un jeu ?

«Eh bien, cela pourrait être une très longue réponse. Je vais vous donner une ébauche de mon processus. Je commence par une étincelle, je travaille un mécanisme de base, je sculpte la conception jusqu’à, éliminer ce qui est inutile, je peaufine en continu, je teste la conception avec un cercle grandissant de personnes, j’observe de près les testeurs sur plusieurs sessions, puis je le peaufine un peu plus. Une fois la conception a commencé à s’installer, je vais commencer à travailler avec l’équipe de l’éditeur et à fournir des commentaires sur les aspects de la conception globale du produit, la conception visuelle, et les règles définitives. »

6 – Quels conseils pourriez-vous donner à quelqu’un qui veut créer un jeu ?

«Voici trois de mes astuces favorites: – Ne soyez pas paranoïaque à propos de gens qui peuvent voler votre idée. Les idées ne coûtent pas cher. Dans mon expérience, c’est l’exécution qui compte. Si vous gardez vos idées un secret, vous passerez à côté de toutes sortes de commentaires que vous pourriez recueillir auprès des gens. – Gardez vos prototypes brut que possible pour aussi longtemps que possible jusqu’à ce que vous ayez un mécanisme central ou un petit quelque chose qui peut servir comme le cœur de votre jeu. Les valeurs élevées de production de votre prototype ne pourront pas masquer un jeu médiocre et l’éditeur voudra refaire le visuel de toute façon. Puis ce que votre prototype aura besoin d’avoir quelques visuels, les utiliser pour rendre le jeu plus facile à comprendre (pas jolie). – Si vous ne faites rien d’autre, tester à l’aveugle vos créations sur un groupe de personnes que vous n’avez pas rencontré et les observer de près. En utilisant une caméra vidéo pour cela (si vous n’êtes pas dans la chambre), c’est encore mieux. »

7 – Pourriez-vous nous donner une petite information sur vos futurs projets ?

«Pandémie: The Cure (une version rapide du jeu de Pandémie qui utilise des dés) est attendu dans la seconde moitié de 2014 et je ne peux pas attendre pour mettre la main sur une copie de celui-ci. Si tout va bien, ça va venir emballé dans une bouteille. Je suis vraiment heureux avec la façon dont il se joue. Je travaille actuellement sur ​​trois autres titres. Je ne peux pas partager plus d’informations sur eux pour l’instant! »

Merci Matt pour avoir pris le temps de répondre aux 7 questions. Pour plus d’information sur Matt Leacock visiter Locust Games : http://www.leacock.com/locust/index.html

Pandemic

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s