7 questions à Tom Vuarchex


Photo prise par Trictrac
Photo prise par Trictrac

Dans la vague des « nouveaux jeux de société », il en est un que beaucoup de gens connaissent car ce jeux est disponible depuis sa création en 1991 dans toutes les boutiques possibles. Ce jeu est : Jungle Speed. Au début auto-publié puis maintenant publié par Asmodée, ce jeu d’ambiance connaît un grand succès. Les deux auteurs de ce jeux sont Pierrick Yakovenko et Thomas Vuarchex.

C’est Thomas qui répond aux 7 questions aujourd’hui. Tom qui a co-créé également Bugs & Co avec Bruno Faidutti et Pierrick Yakovenko et Il est aussi l’illustrateur du jeu d’Hervé Marly : Skull & Roses. Bien sur on ne peut pas oublié la création 100% Thomas Vuarchex : Twin it, l’affiche/jeu sortie en 2009 et édité par Ytsari et Cocktail Games. Il s’agit d’un poster caste tête et vous pouvez y jouer également sur l’application IPad grâce à Repos Productions. Tom peut être retrouver sur la page Facebook de la LidJA ( Ligue Intégriste des Jeux d’Ambiance) où il défend et fait la promotion avec une bonne dose d’humour les jeux d’ambiance.

LidJA

Voici sans attendre les 7 questions à Thomas Vuarchex.

1 – Quel âge aviez-vous lorsque vous avez joué à votre premier jeu de société et qu’était-il ?

“Pfiouuuu … C’est loin ça ! J’ai grandi dans une famille de joueurs assez traditionnels. Les premiers jeux dont je me souvienne doivent être assez communs des gens nés au début des années 70 : 1000 bornes, Yams, Ramy, Monopoly, 8 américain … Le premier jeu … Les 7 familles ou la Bataille probablement. »

2 – Pourquoi et comment avez-vous décidé de créer des jeux ?

“Hasard total … Les drogues et l’alcool aussi ont aidé. La première impulsion a été l’envie de dessiner des cartes, le jeu à suivi. Reconnaître qu’un jeu avait vraiment été créé à partir de ça a demandé plusieurs années.”

3 – Quels sont vos 3 jeux préférés et pourquoi ?

“Les 3 jeux du sommet de la pile. Sérieusement, je ne peux pas répondre à cette question. Au fil des années il y a des jeux dont je ne me suis pas lassé mais est-ce qu’ils sont pour autant mes jeux préférés ? Non, pas forcément. Si je devais réduire ma ludothèque j’arriverai (avec peine) probablement à une vingtaine de jeux qui pourraient répondre à toutes les contextes de situations de jeux (un jeu à deux, un jeu de tchatche, un jeu de réflexion, un pur party game, un jeu d’adresse, etc.). Je pourrai peut-être répondre sur un jeu préféré dans chaque catégorie … Et encore”

4 – Pour vous quelle est la meilleure combinaison pour créer un jeu à succès ?

“Celui qui connaît la réponse est le roi du pétrole. La plupart des succès de ces dernières années ont été des surprises et c’est très bien comme ça. Il faudrait trouver les points communs qui réunissent ces succès et bien malin celui qui y arrivera ! Une certaine simplicité et pas mal de sincérité dans la démarche peut-être ? Mais là, je ne pense qu’aux best-sellers. Agricola est également, dans son domaine, un jeu à succès … bon courage pour trouver la combinaison commune entre Agricola et Dobble … Et perso, quand je vois débarquer des éditeurs sortant d’école de commerce qui fanfaronnent sur les inévitables succès à venir, je suis rassuré de voir que les choses ne se passent pas comme ils imaginent et que le succès d’un jeu reste quelque chose d’assez impalpable qui n’est que le cadeau bonus accordé à un projet et pas son objectif initial.”

5 – Comment procédez pour créer un jeu ?

“Je suis malheureusement un auteur trop sporadique pour répondre à cette question de manière pertinente.”

6 – Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un souhaitant créer un jeu ?

“Garder de la distance et de la fraîcheur vis-à-vis de sa création est ce qu’il a de plus difficile mais c’est capital. Si on faisait de l’art, l’avis des autres n’aurait pas beaucoup d’importance, là, il faut savoir entendre les critiques pertinentes, en dehors de son cercle de proches qui est souvent trop bienveillant. Les jeunes auteurs manquent trop souvent d’autocritique, et c’est bien normal, mais à un moment, un jeu est aventure collective et l’auteur doit pouvoir donner un bout de son bébé à d’autres (éditeur, illustrateur) pour qu’ils se l’approprient et l’améliorent.”

7 – Pourriez-vous nous donner une petite information sur votre prochain projet ?

“Mes prochains projets dans le monde ludique tournent autour de l’illustration de jeux, ce qui change mon point de vue. Mon travail sur Skull m’a donné envie de prolonger l’aventure. Je ne peux malheureusement pas en parler car les choses ne sont pas assez avancées mais je suis heureux d’explorer un domaine qui m’a toujours tenu à cœur.”

Merci Thomas pour avoir répondu aux 7 questions.

Pour plus d’information sur la LidJA : https://www.facebook.com/LigueIntegristeDesJeuxdAmbiance

PS : L’auteur de ce blog n’a suivi aucunes pressions physiques ou mentales de la LidJA afin de publié cet article, aucun bloggeur n’a été blessé ou mal traité durant l’écriture de cet article.  😉

Jungle speed box

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s