Archives du mot-clé Heroes of Normandie

7 questions for Yann and Clem

Yann et Clem

Today I have the pleasure and the opportunity to present the authors of one of my favorites 2014 board games.

This game is a compromise between a wargame and a board game. Its mechanical turn it into a wargame actually easy to learn in the same way as Memoir 44 but with more depth and opportunities and the quality of its design makes it very enjoyable to play. The quality of its material in general is remarkable and saves you from spending a fortune on figurines and hours of painting those.

This game is, of course, Heroes of Normandie.

The two authors of this game, both fathers living in Paris, also created Frontiers. Their last game is illustrated by Alexandre Bonvalot with a good sense of humor.

I had the oportunity to meet Yann at a board games event in the south of France (Cannes International games Festival for not to mention it) where I discovered it in person and I had a crush on it (the game that is!).

Here are the 7 questions for Yann and Clem.

1. How old were you when you played your first board game and what was it ? 

« We speak of course of the games other than Monopoly, Operation and Good Pay, isn’t it? We should have been ten years old. It was Cry Havoc and Siege. « 

2. Why and how did you decide to create games ?

« The first game we have created, was to give some rules to our battles with small plastic soldiers. Then, as the play ground in which we played was paved, we used those paving stone as spaces for a car race with Customized Lego cars inspired by Car Wars.
Then we designed a game that already laid the foundation for Heroes of Normandie. It was even presented to Duccio Vitale (Cry Havoc). We were 12 or 13 years old …
So for us, creating games is only a logical extension of this period. We could not do otherwise. Heroes of Normandie,  is the logical result of our battle of toy soldiers. « 

3. What are your three favorite board games and why ?

« There are many, and they are our favorite for a while. Then another takes its place and we play a lot and it is dethroned by another. And so on. So let’s talk about those who have marked us who have influenced our creativity.
Small World for the beauty and simplicity of the mechanics for its replayability and graphic universe. It remains unbeatable …
Blood Bowl … Well because it’s Blood Bowl! We no longer play it, but it marked us tremendously. However, we play a lot to Blood Bowl Team Manager.
Warhammer 40K, Necromunda and Epic Space Marines, as well as the series of Siege and Cry Havoc. This is our foundation, our roots, our Proust’s madeleine. Everything comes from there. Same, we do not play them (although Yann continues to create armies for Epic of … epic dimension) but they branded our vision of the game.
And Supergang because it’s a legendary game … like Space Hulk. Argh, you know we can not stop at 3 games! « 

4. For you what is the best combination for a successful game ?

« A simple mechanism that brings depth and replayability allied to a real attention to the graphic/illustration and background.
For us, the visual part of a game is very important. How many games have a splendid mechanical but hurt your eyes when the box is opened?
The game world has changed but there is still work on this subject. « 

5. How do you proceed to create a game ?

« We start from a desire. « Hey! If we had a game on bands of brats who pull the floss to be the most famous of the township? » And then we wonder what type of mechanical could best support the theme of the game. Or vice versa if we start on gameplay in particular, but this is rare. We like to tell stories first.
There are many games which the mechanic does not correspond to the universe. We could play a heroic fantasy game with axes and double curvature Vorpal sword and we are left with a resource management mechanism. The player is disappointed, not because he does not like the resource management mechanism, but because he wanted to punch and hit a band of Orcs on the kisser. « 

6. What advice would you give to someone wanting to create a game ?

« Fly you fool!
Seriously, start as you feel it, test, test and retest and then remove the unnecessary and repeat tests. You do not need to create 84 values ​​to define a tank, throwing 32 dice for a successful action does not add much, and although historically a sewage pipe from Chicago in 1886 was 20 inches in diameter do not sacrifice your gameplay for that. Go to the simpler, the better the more fun. The important thing is that the players gathered around the table enjoying themselves. « 

7. Could you give us some information on your next project ?

« There will be two-handed swords … »

Thank you both Yann and Clem for taking the time to answer the 7 questions despite the outputs related to last Kickstater and plans for future extensions and games. A very good recovery also to Clem.

I’m sure like me, you can not wait for the next releases of these two creators!

To learn more about Heroes of Normandie:  http://www.devil-pig-games.com/

Heroes of Normandie
Heroes of Normandie

7 questions à Yann et Clem

Yann et Clem

Aujourd’hui, j’ai le plaisir et la chance de vous présenter les auteurs d’un de mes coups de coeur ludiques pour 2014.

Ce jeu est un compromis entre un wargame et un jeu de plateau. Sa mécanique en fait un wargame facile à apprendre au même titre que Mémoire 44 mais avec plus de profondeur et de possibilités et la qualité de son graphisme le rend très agréable à jouer. La qualité du matériel en général est également remarquable et vous évite de dépenser des fortunes en figurines et en heures de peinture.

Ce jeu, bien sur, est Heroes of Normandie.

Les 2 auteurs de ce jeu, pères de famille vivant à Paris, ont créé également Frontiers. Leur dernier jeu est illustré par Alexandre Bonvalot avec une bonne touche d’humour.

J’ai eu la chance de rencontrer Yann lors d’un événement ludique au sud de la France ( le festival de Cannes pour ne pas le nommer) où j’y ai découvert ce jeu réellement et ce fut le coup de coeur.

Voici donc les 7 questions à Yann et Clem.

 

  1. Quel âge aviez-vous lorsque vous avez joué à votre premier jeu de société et qu’était-il ?

“On parle évidemment de jeux autres que le Monopoly, Docteur Maboul et La Bonne Paye, hin ? On devait avoir une dizaine d’année. C’était Cry Havoc et Siège.”

2. Pourquoi et comment avez-vous décidé de créer des jeux?

“Le premier jeu qu’on ait créé, c’était pour donner des règles à nos batailles de petits soldats en plastique. Puis, comme la cour dans laquelle on jouait était pavée, on a utilisé les pavés comme cases pour une course de voiture en légo customisées, inspirées de Car Wars.

Ensuite on a fait un jeu qui jetait déjà les bases de Heroes of Normandie. On l’avait même présenté à Duccio Vitale (Cry Havoc). On avait 12 ou 13 ans…

Donc pour nous,créer des jeux ce n’est que la continuité logique de cette époque. On n’a pas pu faire autrement. Heroes of Normandie, c’est la suite logique à nos batailles de petits soldats.”

3. Quels sont vos 3 jeux de société favoris et pourquoi ?

“Il y en a beaucoup, et ils sont nos préférés pendant une période. Puis un autre prend sa place et on y joue beaucoup et il est détrôné par un autre. Et ainsi de suite. Donc on va plutôt parler de ceux qui nous ont marqués, qui ont influencé notre créativité.

Small World pour la beauté et la simplicité de la mécanique, pour sa rejouabilité et son univers graphique. Lui reste indétrônable…

Blood Bowl… Ben parce que c’est Blood Bowl ! On n’y joue plus, mais ils nous a énormément marqués. On joue par contre pas mal à Blood Bowl Team Manager.

Warhammer 40K, Necromunda et Epic Space Marines, ainsi que la série de Siège et Cry Havoc. C’est notre socle, nos racines, notre madeleine de Proust. Tout vient de là. Pareil, on n’y joue plus (même si Yann continue de monter des armées d’Epic de dimension… épique) mais ils ont imprimé au fers rouges notre vision du jeu.

Et puis Supergang parce que c’est un jeu mythique… Comme Space Hulk. Argh, tu vois on ne peut pas s’arrêter à 3 jeux !”

4. Pour vous quelle est la meilleure combinaison pour un jeu à succès ?

“Une mécanique simple qui apporte une profondeur et une rejouabilité alliée à une véritable attention portée à l’univers graphique et au background.

Pour nous, la partie visuelle d’un jeu est très importante. Combien de jeux ont une mécanique splendide mais piquent les yeux quand on ouvre la boite ?

Le monde ludique a changé mais il reste encore du boulot sur ce sujet.”

5. Comment procédez-vous pour créer un jeu ?

“On part d’une envie. « Hey ! Si on faisait un jeu sur des bandes de sales gosses qui se tirent la bourre pour être les plus célèbres du canton ? » Et puis on se demande quelle type de mécanique pourrait le mieux accompagner le thème du jeu. Ou vice et versa si on part sur un gameplay en particulier, mais c’est plus rare. Nous on aime raconter des histoires avant tout.

Il existe beaucoup de jeu dont la mécanique ne correspond pas à l’univers. On eut jouer à un jeu d’heroic fantasy avec haches à double courbure et épée Vorpal et on se retrouve avec une mécanique de gestion de ressources. Le joueur est déçu, pas parce qu’il n’aime pas la gestion, mais parce qu’il voulait bourrer la margoulette à une bande d’Orcs.”

6. Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un souhaitant créer un jeu ?

“Fuis pauvre fou !

Plus sérieusement, commencer comme on le sent, tester, tester et retester puis enlever le superflus et recommencer les tests. Vous n’avez pas besoin de créer 84 valeurs pour définir un tank, lancer 32 dés pour réussir une action n’apporte pas grand chose et, même si historiquement une canalisation d’évacuation des eaux usées à Chicago en 1886 faisait 52 cm de diamètre, ne sacrifiez pas votre gameplay pour ça. Allez au plus simple, au plus efficace au plus fun. L’important c’est que les joueurs réunis autour de la table s’amusent.”

7. Pourriez-vous nous donner une petite information sur votre prochain projet ?

“Il y aura des épées à deux mains…”

Merci à vous deux Yann et Clem pour avoir pris le temps de répondre aux 7 questions malgré les sorties liées au dernier Kickstater et les projets de futures extensions et jeux. Un trés bon rétablissement à Clem également.

Je suis sur que comme moi, vous ne pouvez pas attendre les prochaines sorties de ces deux créateurs!

Pour en savoir plus sur Heroes of Normandie : http://www.devil-pig-games.com/

Heroes Of Normandie Box

Ce qui se prépare sur La Tour à Dés

Anatomy of a Meeple from ?
Anatomy of a Meeple from ?

Bon après une petite pose bien méritée, il est temps de se remettre à écrire et donc voici quelques idées sur les articles à venir dans les prochaines semaines de votre blog préféré 😉

Comme d’habitude, si vous souhaitez voir des articles en particulier n’hésitez pas à me contacter sur la page Facebook de La Tour à Dés ou par E-mail: latourades@Yahoo.fr . Vos commentaires sont aussi très appréciés.

Voici donc un avant gout des prochains articles mais pas forcément dans l’ordre de publication.

Un article sur l’un des fabricants de jeux très connu , les 7 questions au créateur de Magic the Gathering: Richard Garfield, eh oui! Egalement 7 questions à Ludtche créateur de Pan t’es mort et big chef de Facily jeux. Aussi un article sur une nouvelle maison d’édition de jeux Normande: Viking Games qui vient de sortir sont premier jeux: Estiméo. Et pour ne pas oublier, 7 questions à Yann le co-créateur avec Clem de Heroes of Normandie.

Voilà pour un aperçu de ce qui va venir bien sur, je n’ai pas tout mentionné cela va de soi. Votre serviteur répondra également à une interview d’un de ses collègues bloggeurs! Oui, on m’a demandé de me mettre de l’autre coté de la table!

Alors restez à l’écoute et bon jeux!!

June 6 1944 D Day, June 6 2014

D DAY 70 banner

Today June 6, 2014, we remember and commemorate the Allied landings on the beaches of Normandy. At 6:30, 70 years ago, thousands of young people have landed on the beaches Code Names: Gold, Sword, Juno, Omaha, Utah, preceded by thousands of Allied troops parachuted overnight behind German lines and the work of the French resistance. Opposite stood young people as part of the German troops and in the middle French civilians.

Today marks the beginning of the liberation of Europe.

For me, the memory of that day is of great importance on several levels. I am Normand and stories of war, liberation and post-liberation rocked my childhood and part of my family history as all the Normans of my age. Also, my wife is American and in 1999, I made a donation for the construction of the National World War II Memorial in Washington as a small token of my gratitude for the ultimate sacrifice of all these young people.

DDay prep

In the world of games, this event was of course was used, narrated, illustrated several times and I will mention just a few. Those games, even if they are games can be today or any day, used to remember and explain, tell this history to the youngest among us. We must never forget this day.

In games that have for subject this day and period, here are the ones I retained but there are many other:

Memoir 44, and a special expansion « D-Day Landings » that just came out.

Combat Comander Europe with its extension Battle Pack # 3 Normandy.

D-Day Dice.

Axis and Allies.

And today released a great new game on this theme: Heroes of Normandy and a special expansion « D-Day Scenario Pack. »

There are a lot of War game of course like Battlefront, Flames of War among others that will allow lolders to « relive » that day.

Therefore on this day, play to remember and to not forget this June 6, 1944 and thus start a conversation with the younger about these events.

HoN DDayddaydice

6 Juin 1944 Jour J, 6 juin 2014,

D DAY 70 banner

Aujourd’hui 6 juin 2014, nous nous souvenons et commémorons le débarquement des alliés sur les plages de Normandie. A 6:30, il y a 70 ans, des milliers de jeunes gens ont débarqué sur les plages aux noms de code : Gold, Sword, Juno , Omaha, Utah, précédés pendant la nuit par le parachutage de milliers de troupes alliés derrières les lignes allemandes ainsi que le travail de la résistance française. En face, se tenaient d’autres jeunes gens faisant partie des troupes allemandes et au milieu les civils français.

Ce jour marque le début de la libération de l’Europe.

Pour moi, le souvenir de ce jour est d’une grande importance à plusieurs niveaux. Je suis Normand et les histoires de la guerre, de la libération et de l’après libération ont bercé mon enfance et font partie de l’histoire de ma famille comme tous les Normands de mon âge. De plus ma femme est américaine et en 1999, j’ai fait une donation pour la construction du National World War II Memorial à Washington comme un petit témoignage de ma reconnaissance pour le sacrifice ultime de tous ces jeunes gens.

DDay prep

Dans le monde ludique cet évènement a bien sur était utilisé, raconté, illustré à plusieurs reprises et je vais en citer quelque un. Ces jeux, même si ils sont des jeux, peuvent être en ce jour ou à n’importe quel jour, utilisé pour ce souvenir et pour expliquer, raconter cette Histoire aux plus jeunes d’entre nous. Nous ne devons jamais oublier ce jour.

Dans les jeux qui représente ce jour et cette période, voici ceux que j’ai retenu mais il y en a beaucoup d’autre :

Mémoire 44, et une expansion spéciale « D-Day Landings » qui vient de sortir.

Combat Comander Europe avec son extension Battle Pack #3 Normandy.

D-Day Dice.

Axis and Allies.

Et aujourd’hui sort un très bon nouveau jeu sur ce thème : Heroes of Normandie et une expansion spéciale « D-Day scénario Pack ».

Il existe énormément de War game bien sûr comme Battlefront ou Flames of War entre autre qui permettront aux plus grands de « revivre » ce jour.

Donc en ce jour, jouer pour vous souvenir et pour ne pas oublier ce 6 Juin 1944 et ainsi commencer un sujet de conversation avec les plus jeunes sur ces évènements.

HoN DDayddaydice

Petit compte rendu du Festival International des Jeux de Cannes 2014

Off de Cannes 2014
Test de Polaris de Roberto Fraga

Comme vous le savez tous ou presque, le 28 ème Festival International des Jeux 2014 a eu lieu du 28 février au 2 mars à Cannes. C’est un des grands événements ludiques en France. Cette année 270 exposants, 300 auteurs et illustrateurs sur 30,000 m2 ont accueilli 150,000 visiteurs sur ces 3 jours (presque autant par jour que le salon de l’agriculture !).

C’est le lieu pour essayer les jeux que vous ne connaissez pas et ceux qui viennent de sortir. C’est aussi le lieu pour rencontrer vos créateurs et vos illustrateurs préférés pendant des séances de dédicaces. On y trouve également des prototypes de nouveaux et futurs jeux pendant les soirées Off du salon.

Pendant ce salon les As d’Or sont remis. Les As d’Or sont la distinction française du monde du jeu. Cette année les grands vainqueurs ont été :

  • Concept d’Alain Rivollet et Gaëtan Beaujannot chez Repro Productions, As d’Or jeu de l’année.
  • Riff Raff de Christoph Cantz chez Zoch, As d’Or jeu de l’année enfant.
  • Bruxelles 1893 d’Etienne Espreman chez Pearl Games, Grand prix
  • Les Bâtisseurs Moyen-Age de Frédéric Henry chez Bombyx, prix du jury

Pour moi cela a été trop court comme toujours. J’ai tout de même rencontré beaucoup de personnes et découvert de nouveaux/futurs jeux.

Test du proto Essen avec les créateurs et Michel Van Langendonckt.
Test du proto Essen avec les créateurs et Michel Van Langendonckt.

Parmi les prototypes que j’ai essayé ou vu, il y a Essen the Game d’Etienne Espreman et de Frédéric Delaporte. Ce jeu au règles simples mais intéressantes vous plonge dans le salon d’Essen en Allemagne ou vous passez une journée à acheter avec un budget des jeux. L’atmosphère d’Essen y est bien retranscrit avec les stands d’éditeurs, le parking pour décharger vos sacs, la situation des éditeurs… Bref un jeu fun, simple, sympa et qui a assez de niveaux pour offrir plusieurs possibilités de stratégie afin de gagner. J’ai également vu une partie de Polaris , un prototype de Roberto Fraga qui a pour thème un duel en sous-marin avec 2 équipages de 4 personnes ayant chacun un rôle bien défini. C’est intense mais très intéressant car il faut travailler en équipe de 4. Un autre prototype que j’ai essayé est Immortal de Marcel Friboulet. Ce jeu vous plonge dans les entrailles du palais de Médusa ou vous devez lui couper la tête tout en évitant son regard qui peut vous changer en pierre. Ce jeu est encore au début de sa campagne de test mais il promet en tant que jeu de stratégie semi-coopératif.

Il y avait énormément de prototypes et j’ai regretté de ne pas avoir plus de temps pour en essayer plus.

J’ai également essayé un jeu qui arrivera sur toutes les étals de vos « bonnes crémeries » bientôt. Cela a été un succès sur Kickstarter : Heroes of Normandie de Yann et Clem. Un compromis entre Mémoire 44 et un wargame classique. Une mécanique fluide et un matériel de qualité. Je n’ai qu’une hâte c’est de me le procurer à sa sortie.

Un autre jeu très sympa a été Colis Party de chez Facily jeux ceux qui nous ont apporté Pan t’es mort. Rien de mieux que de jouer avec les créateurs ( de surcroits très sympa). Un jeu simple et qui nous a fait passer un très bon moment.

Marie Cardouat et Naiade
Marie Cardouat et Naiade

Comme toujours beaucoup de rencontres et donc beaucoup de futurs interviews dans le styles des 7 questions. Ce fut également pour moi le moment de remercier de vive voix tous ceux qui ont gentiment répondu aux 7 questions préalablement comme Marie Cardouat, Hélène Graveleau, Yoann Levet, Cédrick Chaboussit, etc….

Je ne peux pas citer tous les jeux que j’ai essayé ou que j’ai vu ainsi que toutes les personnes que j’ai rencontré mais suivez et/ou inscrivez-vous sur La Tour à Dés et vous verrez le résultat de Cannes.

Bon jeux et à bientôt !