Archives du mot-clé nouveau

7 questions à Yann et Clem

Yann et Clem

Aujourd’hui, j’ai le plaisir et la chance de vous présenter les auteurs d’un de mes coups de coeur ludiques pour 2014.

Ce jeu est un compromis entre un wargame et un jeu de plateau. Sa mécanique en fait un wargame facile à apprendre au même titre que Mémoire 44 mais avec plus de profondeur et de possibilités et la qualité de son graphisme le rend très agréable à jouer. La qualité du matériel en général est également remarquable et vous évite de dépenser des fortunes en figurines et en heures de peinture.

Ce jeu, bien sur, est Heroes of Normandie.

Les 2 auteurs de ce jeu, pères de famille vivant à Paris, ont créé également Frontiers. Leur dernier jeu est illustré par Alexandre Bonvalot avec une bonne touche d’humour.

J’ai eu la chance de rencontrer Yann lors d’un événement ludique au sud de la France ( le festival de Cannes pour ne pas le nommer) où j’y ai découvert ce jeu réellement et ce fut le coup de coeur.

Voici donc les 7 questions à Yann et Clem.

 

  1. Quel âge aviez-vous lorsque vous avez joué à votre premier jeu de société et qu’était-il ?

“On parle évidemment de jeux autres que le Monopoly, Docteur Maboul et La Bonne Paye, hin ? On devait avoir une dizaine d’année. C’était Cry Havoc et Siège.”

2. Pourquoi et comment avez-vous décidé de créer des jeux?

“Le premier jeu qu’on ait créé, c’était pour donner des règles à nos batailles de petits soldats en plastique. Puis, comme la cour dans laquelle on jouait était pavée, on a utilisé les pavés comme cases pour une course de voiture en légo customisées, inspirées de Car Wars.

Ensuite on a fait un jeu qui jetait déjà les bases de Heroes of Normandie. On l’avait même présenté à Duccio Vitale (Cry Havoc). On avait 12 ou 13 ans…

Donc pour nous,créer des jeux ce n’est que la continuité logique de cette époque. On n’a pas pu faire autrement. Heroes of Normandie, c’est la suite logique à nos batailles de petits soldats.”

3. Quels sont vos 3 jeux de société favoris et pourquoi ?

“Il y en a beaucoup, et ils sont nos préférés pendant une période. Puis un autre prend sa place et on y joue beaucoup et il est détrôné par un autre. Et ainsi de suite. Donc on va plutôt parler de ceux qui nous ont marqués, qui ont influencé notre créativité.

Small World pour la beauté et la simplicité de la mécanique, pour sa rejouabilité et son univers graphique. Lui reste indétrônable…

Blood Bowl… Ben parce que c’est Blood Bowl ! On n’y joue plus, mais ils nous a énormément marqués. On joue par contre pas mal à Blood Bowl Team Manager.

Warhammer 40K, Necromunda et Epic Space Marines, ainsi que la série de Siège et Cry Havoc. C’est notre socle, nos racines, notre madeleine de Proust. Tout vient de là. Pareil, on n’y joue plus (même si Yann continue de monter des armées d’Epic de dimension… épique) mais ils ont imprimé au fers rouges notre vision du jeu.

Et puis Supergang parce que c’est un jeu mythique… Comme Space Hulk. Argh, tu vois on ne peut pas s’arrêter à 3 jeux !”

4. Pour vous quelle est la meilleure combinaison pour un jeu à succès ?

“Une mécanique simple qui apporte une profondeur et une rejouabilité alliée à une véritable attention portée à l’univers graphique et au background.

Pour nous, la partie visuelle d’un jeu est très importante. Combien de jeux ont une mécanique splendide mais piquent les yeux quand on ouvre la boite ?

Le monde ludique a changé mais il reste encore du boulot sur ce sujet.”

5. Comment procédez-vous pour créer un jeu ?

“On part d’une envie. « Hey ! Si on faisait un jeu sur des bandes de sales gosses qui se tirent la bourre pour être les plus célèbres du canton ? » Et puis on se demande quelle type de mécanique pourrait le mieux accompagner le thème du jeu. Ou vice et versa si on part sur un gameplay en particulier, mais c’est plus rare. Nous on aime raconter des histoires avant tout.

Il existe beaucoup de jeu dont la mécanique ne correspond pas à l’univers. On eut jouer à un jeu d’heroic fantasy avec haches à double courbure et épée Vorpal et on se retrouve avec une mécanique de gestion de ressources. Le joueur est déçu, pas parce qu’il n’aime pas la gestion, mais parce qu’il voulait bourrer la margoulette à une bande d’Orcs.”

6. Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un souhaitant créer un jeu ?

“Fuis pauvre fou !

Plus sérieusement, commencer comme on le sent, tester, tester et retester puis enlever le superflus et recommencer les tests. Vous n’avez pas besoin de créer 84 valeurs pour définir un tank, lancer 32 dés pour réussir une action n’apporte pas grand chose et, même si historiquement une canalisation d’évacuation des eaux usées à Chicago en 1886 faisait 52 cm de diamètre, ne sacrifiez pas votre gameplay pour ça. Allez au plus simple, au plus efficace au plus fun. L’important c’est que les joueurs réunis autour de la table s’amusent.”

7. Pourriez-vous nous donner une petite information sur votre prochain projet ?

“Il y aura des épées à deux mains…”

Merci à vous deux Yann et Clem pour avoir pris le temps de répondre aux 7 questions malgré les sorties liées au dernier Kickstater et les projets de futures extensions et jeux. Un trés bon rétablissement à Clem également.

Je suis sur que comme moi, vous ne pouvez pas attendre les prochaines sorties de ces deux créateurs!

Pour en savoir plus sur Heroes of Normandie : http://www.devil-pig-games.com/

Heroes Of Normandie Box

Il n’a pas que le Monopoly!

No Monopoly

 

Des Jeux de société, des jeux de plateaux, des jeux modernes, des jeux, des jeux de rôles, des jeux solitaires, des wargames…

Charlie_Darrow

Charles Darrow

Tellement de termes, de choix, de genres mais tout ce que la plus part des gens vous disent quand on leur parle de jeux de société se résume à MONOPOLY !!!! Un jeu créé dans les années 30 par Charles Darrow ! Bon il est vrai qu’il y a eu plus de 275 millions d’exemplaires vendus depuis sa création (c’est Paker Brothers qui doivent s’en mordre les doigts car ils avaient refusé de le publier parce que ‘trop complexe’ !!!) et cela peu expliquer que tout le monde connaisse ce jeu ! Mais allons, soyons sérieux pour un moment, le monde du jeu de société est si riche et divers que de se limiter à Monopoly, Scrabble ou encore Life est trop stupide !! Attention que l’on soit clair, je ne suis pas du tout un snobe du jeu  et je n’ai rien contre le Monopoly à proprement dit ! Comme beaucoup de joueurs passionnés, j’ai commencé par des jeux incluant le Monopoly, le Trivial Pursuit, ou la Bonne Paye !

Alors pourquoi est ce qu’on ne connait pas plus de jeux de société ? Tout d’abord, un petit nombre de nouveaux jeux a atteint récemment une certaine notoriété comme Jungle Speed, Time’s Up mais cela reste si insignifiant.

On a peu voir un changement dans le ‘marketing’ des jeux. Dans les années 60/70 on commence à voir le nom des créateurs sur les boites !! Ce qui ne change pas grand chose à cette époque… Ensuite les médias commence à faire un peu de publicité pour certains jeux qui on la chance d’être publiés par de grandes compagnies et donc on va retrouver les jeux les plus populaires comme Cluedo, 1000 bornes ou encore Docteur Maboul !! Et là on tombe dans un cercle vicieux, une sorte de qui vient en premier l’oeuf ou la poule ? Ces jeux populaires qui ont des campagnes de publicité se retrouvent dans la grande distribution comme vos super marchés, et grandes enseignes de la distribution de joués, là même où une très grande majorité de personnes vont acheter leurs jeux en priorité.

Ensuite on peu se demander : mais s’il y a tant de jeux que cela (trop comme le dit souvent Croc et cela n’engage que lui), où sont-ils ? La France compte un peu plus de 400 boutiques spécialisées et pendant longtemps ces boutiques n’étaient pas sur nos grands boulevards ou dans nos quartiers commerçants ! Il fallait vraiment le vouloir pour les trouver de plus, au commencement, ces boutiques étaient destinées pour une grande partie aux jeux de rôles qui se sont développés un peu avant la nouvelle vague de jeux de société. D’une part vous aviez du mal à trouver ces boutiques mais de plus, la clientèle à l’époque était plutôt une clientèle dite de façon péjorative (et cela n’est pas mon avis personnel), marginale : jeunes gens de 18 à 25 ans, cheveux colorés ou pas, plus ou moins long, habillés en noir… Une vision très stéréotypée et péjorative de ces joueurs !! Bref dure pour la mère ou le père de famille d’amener ces enfants dans une boutique comme cela pour acheter un jeu dont personne n’avait entendu parlé ! Depuis les choses ont beaucoup changé, les boutiques sont devenues plus visibles et plus ‘claires’ avec des personnes à la direction de ces boutiques qui ne demandent qu’à vous guider dans ce monde du jeu. La clientèle aussi se diversifie et le monde du jeu également.

Pourtant le problème persiste, très peu de monde connaissent des jeux comme Les Aventuriers du Rail, même Carcassonne !! Les médias de grandes audiences  eux-mêmes parlent très peu de monde du jeu ou si ils le font on revient aux jeux de très grande distribution. Cela est toujours un peu un mystère car les sujets ne manquent pas ! Il y a un grand nombre de prix remis dans le monde du jeu dont 8 vraiment très importants comme le Spiel des Jahres en Allemagne, l’As d’or à Cannes et l’Origin Award aux Etats-Unis par exemple. Il y a aussi des salons du jeu de société et de festivals en France et dans le Monde. Nous avons plus de 500 jeux créés rien qu’en France chaque année et une industrie qui génère plusieurs centaines de millions d’Euro chaque année au niveau mondial ! Et maintenant presque 2000 ludothèques reparties sur tout le territoire français.

Il est donc nécessaire de faire connaitre ces nouveaux jeux de société. Dans un monde qui va si vite où les technologies individualisent les personnes, il est important de ce retrouver autour d’un jeu entre amis ou /et en famille.

On peut tout faire tout avec ces nouveaux jeux comme devenir une petite fourmi (Myrmes), gérer une ferme du 17 siècle (Agricola), trouver une cure contre une épidémie (Pandémie) ou encore explorer le Japon (Tokaido). Il peuvent devenir des aides à l’éducation ! C’est donc à nous les passionnés de faire quelque chose. Alors à vos boites de jeux, amenez les chez vos amis ou dans votre famille, faites découvrir des jeux simples pour commencer puis montez le niveaux. Offrez comme cadeau une boite de jeu! Une petite boite de jeu à 10, 15 ou 20 euro peu être une idée sympa au lieu d’amener des fleures ou des chocolats.

Surtout amusez vous bien et partagez ces bons moments !

Bon jeu!

 

 

7 questions à Cédrick Chaboussit

1000616_248668381950671_752258392_n

Cédrick Chaboussit

Bon alors, j’ai parlé de nouveau jeux mais voici maintenant un nouveau créateur dans le Monde du jeu puisque Cédrick Chaboussit n’a sortie qu’un jeu pour le moment. Un jeu mais quel jeu puisqu’il s’agit de Lewis & Clark sortie plus tôt cette année aux éditions Ludonaute. Ce superbe jeu vous emmène dans l’histoire de l’expedition à la découverte de l’Ouest Américain avec Lewis et Clark.

1- Quel âge aviez vous lorsque vous avez joué à votre premier jeu de société et qu’était-il ?

«J’ai commencé vers 10-12 avec les jeux dont vous êtes le héros et ma première boite de jeux fut probablement BloodBowl, quelques années plus tard.»

2- Pourquoi et comment avez vous décidé de créer des jeux de sociétés ?

«C’est avant tout un plaisir intellectuel, celui de décortiquer et d’agencer ensemble des mécaniques de jeu, pour essayer de trouver des idées nouvelles.

3- Quel sont vos 3 jeux de société favoris et pourquoi ?

«Coloretto pour sa simplicité, Sankt Petersburg pour son dynamisme et Le Havre pour sa richesse.»

4- Pour vous quel est la meilleur combinaison pour un jeu à succès ?

«Au regard de ma modeste expérience je dirais : faire ce qu’on aime avec les gens qu’on aime, sans calculer, ou signer un jeu chez Ludonaute !»

5- Comment procédez pour créer un jeu ?

«En ce qui me concerne, j’imagine les mécaniques en premier mais la découverte récente de Tinner’s Trail de M.Wallace prouve qu’on peut faire différemment, et avec un résultat pour le moins convaincant.»

6- Quel conseils donneriez vous à quelqu’un souhaitant créer un jeu de société ?

«Cela m’est difficile de donner des conseils sachant que je n’ai pas créé beaucoup de jeux, mais je dirais : avoir une excellente culture ludique et chercher l’originalité.»

7- Pourriez vous nous donner une petite information sur votre prochain projet ?

«En fait je n’en ai aucune, car je n’ai pas d’autre jeu en cours d’édition chez un éditeur. Cependant, j’ai un petit jeu de cartes à 2 joueurs chez Forgenext (agent ludique) dont je suis très satisfait mais les jeux à 2, cela n’intéresse malheureusement pas grand monde…»

Merci Mr Chaboussit pour avoir pris le temps de répondre aux 7 questions à. Nous allons vous surveiller de prés et voir ce que vous nous réservez pour le futur!

Pour plus d’information sur le jeu Lewis & Clark: http://www.ludonaute.fr/?page_id=2916

 

Huit minutes pour un Empire de Ryan Laukat

8minutespourunempire

 

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un jeu qui n’ai pas encore sortie en France! En effet, il arrivera dans l’étalage de vos «bonnes crèmerie» au début Décembre.

«Huit minutes pour un Empire», un jeu de Ryan Laukat (Empire of the Void, City of Iron) un jeune créature, illustré par lui même et publié en France par Iello (Andor…). Il se joue de 2 à 5 joueurs de 13 ans et plus, pour bien sur plus ou moins 8 minutes!

Ryan a financé ce jeu au Etats Unis fin 2012 avec une opération Kickstarter qui lui a amené un budget de 34,010.00 $ sur les 7,000.00 $ demandés et d’ailleurs il a également financé de la même façon une extension pour ce jeu: «Huit minutes pour un Empire: Légendes». Là également il a largement dépassé dans les premières 24 heures son but initiale de 10,000.00 $ et a atteint à la fin de la campagne 41,792.00 $. Encore une preuve que Kickstarter, Ulule ou MyMajorCompany et autre cite de financement participatif peuvent être d’une bonne aide même si ils ne font pas tout!

C’est un jeu où vous allez «acheter» des cartes d’action qui vous permettrons de conquérir des territoires et de collecter des ressources parmi les 6 disponibles cela dans le but d’avoir le plus de points à la fin de la partie pour gagner. Votre budget initiale est très limité (5 joueurs:8 pièces, 4 joueurs:9 pièces, 3 joueurs:11 pièces, 2 joueurs:14 pièces) et vous n’avez aucun moyen de gagner plus d’argent pendant la partie! Alors attention à vos choix de cartes! Surtout qu’après que la première personne à atteint le nombre de cartes définie par le nombre de joueurs (5 joueurs:7 cartes, 4 joueurs:8 cartes, 3 joueurs:10 cartes, 2 joueurs:13 cartes) la partie prend fin. Autant vous dire que la pression est forte pour conquérir le maximum de territoire et de collecter le maximum de ressource avec ce budget limité et ce temps également limité!

Le matériel est simple : un petit plateau recto-verso,  5 séries de 14 cubes et 3 disque en bois, 42 cartes, 44 jetons (monnaie) 10 jetons ressources et un petit livret de règles. Le tout tien dans une petite boite de 8.5 x 8.5 x 1.97 pour un prix raisonnable de 18.00 €.

En résumé un jeu très sympa si vous n’avez pas trop de temps de jouer ou si vous voulez découvrir les jeux de contrôle de territoire façon Risk, Troyes ou encore Eclipse mais avec des règles plus simples pour une première approche.

Alors si vous n’avez pas participez à Kickstarter pour financer ce jeu pour avoir déjà votre copie du jeu, vous devrez attendre sa sortie en France ou le commander au EU. Sinon renseignez vous dans votre boutique préféré pour la date exacte de sortie!

Pour plus d’informations: http://www.iello.fr/index.php/iello/Nos-produits/Jeux-de-société/IELLO/Huit-Minutes-pour-un-Empire

Bon jeu!

1-EME

 

Les Batisseurs: Moyen Age de Frédéric Henry

batisseurs-z

«Devenir le Premier Bâtisseur du Royaume est le rêve de tout maître d’oeuvre. Pour le réaliser vous devrez combiner un bon recrutement d’ouvriers et un choix judicieux de vos chantiers. Car les bâtiments que vous érigerez vous rapporteront la renommée mais aussi le pécule nécessaire à l’embauche de compagnons plus compétents. Compagnons qui seront aptes à bâtir des monuments prestigieux comme une cathédrale, oeuvre de toute une vie!»

Voici la petite nouveauté de Frédéric Henry qui nous a déjà amené Timeline et The  Adventurers. Cette fois- ci il se pare de Sabrina Miramon pour les illustrations de ce jeu édité par Bombyx (Croc!, Takenoko). Et oui une autre petite boite métallique sympathique! Ce jeu de plus ou moins 30 minutes pour 2 à 4 joueurs à partir de 10 ans, est un jeu de cartes avec des «écus d’or (15) et d’argent (25)». Vous disposez de 42 cartes ouvriers avec des apprentis, des maîtres, des compagnons… Vous avez aussi 47 cartes de Bâtiments et Machines de construction. Toutes ces cartes peuvent faire peur aux pousseurs de cubes en bois mais détrompez vous même si les cubes sont des cartes et des écus, vous allez adorer ce petit jeu pour sa «simple complexité».

Alors de quoi s’agit-il? Vous êtes un bâtisseur au moyen-âge (cela veut-il dire qu’il y aura des bâtisseurs à d’autre époques?) avec un budget de départ (10 écus) et un apprentis. Votre but est de réunir une «collection» de bâtiments qui vous rapportera des points de notoriété pour devenir le bâtisseur officiel du Royaume et tout cela dans un temps bien établi (dès q’un joueur atteint 17 points, je jeu s’arrête)! Alor bien sur 10 écus et un apprentis ne seront pas assez, alors vous allez recruter des ouvriers de diffèrent niveau d’expertise et bien sur vous allez commencer des chantiers!

Un jeu ou il vous faudra gérer un budget plus ou moins serré, employer des ouvriers en faisant attention au salaire de ceux-ci et vous attribuer les chantiers intéressant qui sont bien sur convoités par les autre bâtisseurs au même titre que les meilleurs ouvriers.

Bref un petit jeu qui n’a de petit que sa boite en métal. Ça peu faire penser à une étape de jeu de plateau seulement et pourquoi pas servir d’introduction pour de nouveaux joueurs à des jeux plus avancés comme Caylus ou Agricola!!

Je vous le recommande vivement, un petit prix, un petit format pour l’apporter chez vos amis, des règles simples mais un système de jeu très attractif et plein de rebondissement.

Pour plus d’information visitez ce lien: http://www.studiobombyx.com/batisseurs.html

Bon Jeux!!

C’est bon le changement! Changes are good!

Image

drapeau-francais1  petit_drapeau_americain-anglais

Toujours en plein changement de la page!! Merci pour votre patience, encore un peu d’attente avant les premiers articles sur les jeux.

Stil in change process of the page!! Thank you for your patience, a little more wait before the first boardgames articles.

Changement pour La Tour à Dés!! Changes for La Tour à Dés!!

drapeau-francais1  petit_drapeau_americain-anglais

Bon cela fait malheureusement trop longtemps depuis que j’ai publié quelque chose!
En effet, un déménagement était à l’ordre du jour, et déménager de l’autre coté du monde, au Texas, n’est pas une mince affaire! Donc depuis la mi-Septembre les jeux sont dans des cartons et ils traversent l’Ocean. Ils ne devraient plus tarder mais, malheureusement, je suis toujours en France où j’attends la mise à jour de ma carte verte.
Bref, mes prochains articles seront non pas sur les jeux de ma ludothèque mais des informations plus générales sur le monde du jeu.
De plus, je m’engage à plublier mes postes en Français et en Anglais pour pouvoir toucher plus de lecteurs.

Ok, It has been a long time since I published something!
Actually, a move was taking place and, moving across the world, to Texas, isn’t an easy thing! Then, since mid September all my boardgames are in boxes and they are crossing the Ocean. This shouldn’t be much longer but unfortunately I am in France where I am waiting for my green card status to be updated.
Anyway, my next posts won’t be about my boardgames but about the general world of boardgames.
Also, I will publish my posts in French and in English to target more readers.