Archives du mot-clé Supergang

7 questions for Yann and Clem

Yann et Clem

Today I have the pleasure and the opportunity to present the authors of one of my favorites 2014 board games.

This game is a compromise between a wargame and a board game. Its mechanical turn it into a wargame actually easy to learn in the same way as Memoir 44 but with more depth and opportunities and the quality of its design makes it very enjoyable to play. The quality of its material in general is remarkable and saves you from spending a fortune on figurines and hours of painting those.

This game is, of course, Heroes of Normandie.

The two authors of this game, both fathers living in Paris, also created Frontiers. Their last game is illustrated by Alexandre Bonvalot with a good sense of humor.

I had the oportunity to meet Yann at a board games event in the south of France (Cannes International games Festival for not to mention it) where I discovered it in person and I had a crush on it (the game that is!).

Here are the 7 questions for Yann and Clem.

1. How old were you when you played your first board game and what was it ? 

« We speak of course of the games other than Monopoly, Operation and Good Pay, isn’t it? We should have been ten years old. It was Cry Havoc and Siege. « 

2. Why and how did you decide to create games ?

« The first game we have created, was to give some rules to our battles with small plastic soldiers. Then, as the play ground in which we played was paved, we used those paving stone as spaces for a car race with Customized Lego cars inspired by Car Wars.
Then we designed a game that already laid the foundation for Heroes of Normandie. It was even presented to Duccio Vitale (Cry Havoc). We were 12 or 13 years old …
So for us, creating games is only a logical extension of this period. We could not do otherwise. Heroes of Normandie,  is the logical result of our battle of toy soldiers. « 

3. What are your three favorite board games and why ?

« There are many, and they are our favorite for a while. Then another takes its place and we play a lot and it is dethroned by another. And so on. So let’s talk about those who have marked us who have influenced our creativity.
Small World for the beauty and simplicity of the mechanics for its replayability and graphic universe. It remains unbeatable …
Blood Bowl … Well because it’s Blood Bowl! We no longer play it, but it marked us tremendously. However, we play a lot to Blood Bowl Team Manager.
Warhammer 40K, Necromunda and Epic Space Marines, as well as the series of Siege and Cry Havoc. This is our foundation, our roots, our Proust’s madeleine. Everything comes from there. Same, we do not play them (although Yann continues to create armies for Epic of … epic dimension) but they branded our vision of the game.
And Supergang because it’s a legendary game … like Space Hulk. Argh, you know we can not stop at 3 games! « 

4. For you what is the best combination for a successful game ?

« A simple mechanism that brings depth and replayability allied to a real attention to the graphic/illustration and background.
For us, the visual part of a game is very important. How many games have a splendid mechanical but hurt your eyes when the box is opened?
The game world has changed but there is still work on this subject. « 

5. How do you proceed to create a game ?

« We start from a desire. « Hey! If we had a game on bands of brats who pull the floss to be the most famous of the township? » And then we wonder what type of mechanical could best support the theme of the game. Or vice versa if we start on gameplay in particular, but this is rare. We like to tell stories first.
There are many games which the mechanic does not correspond to the universe. We could play a heroic fantasy game with axes and double curvature Vorpal sword and we are left with a resource management mechanism. The player is disappointed, not because he does not like the resource management mechanism, but because he wanted to punch and hit a band of Orcs on the kisser. « 

6. What advice would you give to someone wanting to create a game ?

« Fly you fool!
Seriously, start as you feel it, test, test and retest and then remove the unnecessary and repeat tests. You do not need to create 84 values ​​to define a tank, throwing 32 dice for a successful action does not add much, and although historically a sewage pipe from Chicago in 1886 was 20 inches in diameter do not sacrifice your gameplay for that. Go to the simpler, the better the more fun. The important thing is that the players gathered around the table enjoying themselves. « 

7. Could you give us some information on your next project ?

« There will be two-handed swords … »

Thank you both Yann and Clem for taking the time to answer the 7 questions despite the outputs related to last Kickstater and plans for future extensions and games. A very good recovery also to Clem.

I’m sure like me, you can not wait for the next releases of these two creators!

To learn more about Heroes of Normandie:  http://www.devil-pig-games.com/

Heroes of Normandie
Heroes of Normandie
Publicités

7 questions à Yann et Clem

Yann et Clem

Aujourd’hui, j’ai le plaisir et la chance de vous présenter les auteurs d’un de mes coups de coeur ludiques pour 2014.

Ce jeu est un compromis entre un wargame et un jeu de plateau. Sa mécanique en fait un wargame facile à apprendre au même titre que Mémoire 44 mais avec plus de profondeur et de possibilités et la qualité de son graphisme le rend très agréable à jouer. La qualité du matériel en général est également remarquable et vous évite de dépenser des fortunes en figurines et en heures de peinture.

Ce jeu, bien sur, est Heroes of Normandie.

Les 2 auteurs de ce jeu, pères de famille vivant à Paris, ont créé également Frontiers. Leur dernier jeu est illustré par Alexandre Bonvalot avec une bonne touche d’humour.

J’ai eu la chance de rencontrer Yann lors d’un événement ludique au sud de la France ( le festival de Cannes pour ne pas le nommer) où j’y ai découvert ce jeu réellement et ce fut le coup de coeur.

Voici donc les 7 questions à Yann et Clem.

 

  1. Quel âge aviez-vous lorsque vous avez joué à votre premier jeu de société et qu’était-il ?

“On parle évidemment de jeux autres que le Monopoly, Docteur Maboul et La Bonne Paye, hin ? On devait avoir une dizaine d’année. C’était Cry Havoc et Siège.”

2. Pourquoi et comment avez-vous décidé de créer des jeux?

“Le premier jeu qu’on ait créé, c’était pour donner des règles à nos batailles de petits soldats en plastique. Puis, comme la cour dans laquelle on jouait était pavée, on a utilisé les pavés comme cases pour une course de voiture en légo customisées, inspirées de Car Wars.

Ensuite on a fait un jeu qui jetait déjà les bases de Heroes of Normandie. On l’avait même présenté à Duccio Vitale (Cry Havoc). On avait 12 ou 13 ans…

Donc pour nous,créer des jeux ce n’est que la continuité logique de cette époque. On n’a pas pu faire autrement. Heroes of Normandie, c’est la suite logique à nos batailles de petits soldats.”

3. Quels sont vos 3 jeux de société favoris et pourquoi ?

“Il y en a beaucoup, et ils sont nos préférés pendant une période. Puis un autre prend sa place et on y joue beaucoup et il est détrôné par un autre. Et ainsi de suite. Donc on va plutôt parler de ceux qui nous ont marqués, qui ont influencé notre créativité.

Small World pour la beauté et la simplicité de la mécanique, pour sa rejouabilité et son univers graphique. Lui reste indétrônable…

Blood Bowl… Ben parce que c’est Blood Bowl ! On n’y joue plus, mais ils nous a énormément marqués. On joue par contre pas mal à Blood Bowl Team Manager.

Warhammer 40K, Necromunda et Epic Space Marines, ainsi que la série de Siège et Cry Havoc. C’est notre socle, nos racines, notre madeleine de Proust. Tout vient de là. Pareil, on n’y joue plus (même si Yann continue de monter des armées d’Epic de dimension… épique) mais ils ont imprimé au fers rouges notre vision du jeu.

Et puis Supergang parce que c’est un jeu mythique… Comme Space Hulk. Argh, tu vois on ne peut pas s’arrêter à 3 jeux !”

4. Pour vous quelle est la meilleure combinaison pour un jeu à succès ?

“Une mécanique simple qui apporte une profondeur et une rejouabilité alliée à une véritable attention portée à l’univers graphique et au background.

Pour nous, la partie visuelle d’un jeu est très importante. Combien de jeux ont une mécanique splendide mais piquent les yeux quand on ouvre la boite ?

Le monde ludique a changé mais il reste encore du boulot sur ce sujet.”

5. Comment procédez-vous pour créer un jeu ?

“On part d’une envie. « Hey ! Si on faisait un jeu sur des bandes de sales gosses qui se tirent la bourre pour être les plus célèbres du canton ? » Et puis on se demande quelle type de mécanique pourrait le mieux accompagner le thème du jeu. Ou vice et versa si on part sur un gameplay en particulier, mais c’est plus rare. Nous on aime raconter des histoires avant tout.

Il existe beaucoup de jeu dont la mécanique ne correspond pas à l’univers. On eut jouer à un jeu d’heroic fantasy avec haches à double courbure et épée Vorpal et on se retrouve avec une mécanique de gestion de ressources. Le joueur est déçu, pas parce qu’il n’aime pas la gestion, mais parce qu’il voulait bourrer la margoulette à une bande d’Orcs.”

6. Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un souhaitant créer un jeu ?

“Fuis pauvre fou !

Plus sérieusement, commencer comme on le sent, tester, tester et retester puis enlever le superflus et recommencer les tests. Vous n’avez pas besoin de créer 84 valeurs pour définir un tank, lancer 32 dés pour réussir une action n’apporte pas grand chose et, même si historiquement une canalisation d’évacuation des eaux usées à Chicago en 1886 faisait 52 cm de diamètre, ne sacrifiez pas votre gameplay pour ça. Allez au plus simple, au plus efficace au plus fun. L’important c’est que les joueurs réunis autour de la table s’amusent.”

7. Pourriez-vous nous donner une petite information sur votre prochain projet ?

“Il y aura des épées à deux mains…”

Merci à vous deux Yann et Clem pour avoir pris le temps de répondre aux 7 questions malgré les sorties liées au dernier Kickstater et les projets de futures extensions et jeux. Un trés bon rétablissement à Clem également.

Je suis sur que comme moi, vous ne pouvez pas attendre les prochaines sorties de ces deux créateurs!

Pour en savoir plus sur Heroes of Normandie : http://www.devil-pig-games.com/

Heroes Of Normandie Box

7 questions for thomas Provoost from Repos Productions

Thomas Provoost

Who did not cross the men wearing sombrero during a game event ? These are the men from Repos Productions wearing these hats. Today it is one of the co-founders of RProd who will respond to 7 questions: Thomas Provoost.

As RProd, Thomas is Belgian and with Cédrik Caumont they created Repos Productions in the early 2000s. They also created games like Mexican Hold’em Poker. This European publisher from Brussels is known for its selection of over 30 games which included, among other huge hits like 7 Wonders, Rampage, Crazy Poker and most recently Concept.

So are the 7 questions for Thomas Provoost.

1 – How old were you when you played your first board game and what was it ?

« The game that changed my gaming life was Supergang when I was 12 years old. »

2 – Why and how did you decide to edit publish board games ?

« Because of passion and desire, Time’s Up! seemed to be such a good game for us so we decided to embark on the adventure then we loved it. 🙂 « 

3 – What are your 3 favorite games company and why ?

« Favorite, it is difficult to answer because I have more than 3. I will talk about my 3 hits of the moment.

Twilight Struggle because it is a perfect mix between a wargame, an ameritash game and a German style game.

7 wonders that yet after countless party (over 600) always gives me so much pleasure.

Avalon, as it is the best game in the style of Werewolves of Miller’s Hollow. »

 

4 – For you it is the best combination to be published / edited successfully?
« Work, question yourself and simplify his game. »

5 – How do you process to publish a game ?

« If we like the prototype and that we think we can sell it, we start the editing work. Some games need a year to be successful other more. The edition is a long creative process that we share with the author to obtain the best possible game for us. »

6 – What advice would you give to someone wishing to be published / edited ?

« Be creative, think differently and come give us your best prototypes. 🙂 « 

7- Could you give us some information on your next project ?

« We are currently working with numerous prints of Masquerade and Concept.

Otherwise, we are finalizing the extension of 7 wonders: Babel and the extension of Masquerade.

The other project that we strongly want is to reboot of the license from Cash n Guns. Ludovic Maublanc has made subtle changes that make the game even better and funnier. Kovalic for the illustrations, it will be a killer. 🙂 « 

Thank you Thomas for answering the 7 questions. To learn more about Repos Productions: http://rprod.com/

Repos-Production

7 questions à Thomas Provoost de Repos Productions

Thomas Provoost

Qui n’a pas croisé les hommes au sombrero pendant un événement ludique ? Ce sont les hommes de Repos Productions qui portent ces chapeaux. Aujourd’hui c’est l’un des co-fondeurs de RProd va répondre aux 7 questions : Thomas Provoost.

Comme RProd, Thomas est Belge et avec Cédrik Caumont ils ont créé Repos Productions au début des années 2000. Ils ont également créé des jeux comme Mexican Hold’em Poker. Cette maison d’édition Européenne de Bruxelles est connue pour sa séléction de plus de 30 jeux qui inclue entre autre d’énormes succès comme 7 Wonders, Rampage, Crazy Poker et tout dernièrement Concept.

Voilà donc les 7 questions à Thomas Provoost.

1-  Quel âge aviez-vous lorsque vous avez joué à votre premier jeu de société et qu’était-il ?

« Le jeu qui a changé ma vie ludique a été Supergang lorsque j’avais 12 ans. »

2-  Pourquoi et comment avez-vous décidé d’éditer de publier des jeux de sociétés ?

« Par passion et envie, Time’s Up! nous semblait être un tellement bon jeu que l’on a décidé de se lancer dans l’aventure puis on y a pris goût. 🙂  »

3- Quel sont vos 3 jeux de société favoris et pourquoi ?

« Favori, c’est difficile de répondre car j’en ai plus de 3.  Je vais parler de mes 3 hits du moment.

Twilight Struggle car c’est un mix parfait entre le wargame, l’ameritash et le jeu à l’allemande.

7 wonders qui après pourtant un nombre incalculable de partie (plus de 600) me procure toujours autant de plaisir.

Avalon, car c’est le meilleur jeu du style Loup-garous de Thiercelieux. »

4- Pour vous quelle est la meilleure combinaison pour être publié/édité avec succès ?

« Travailler, se remettre en question et simplifier son jeu. »

5- Comment procédez pour publier un jeu ?

« Si le prototype nous plait et que l’on pense pouvoir le vendre on commence le travail d’édition.  Certains jeux mettent un an pour être abouti d’autre plus. L’édition c’est un long processus créatif que l’on partage avec l’auteur afin d’obtenir le meilleur jeu possible selon nous. »

6- Quels conseils donneriez vous à quelqu’un souhaitant être publié/édité ?

« Soyez créatif, pensez différemment et venez nous présenter vos meilleurs prototypes. 🙂  »

7-Pourriez vous nous donner une petite information sur votre prochain projet ?

« Nous travaillons actuellement aux très nombreux tirages de Mascarade et de Concept.

Sinon, nous sommes dans la finalisation de l’extension de 7 wonders : Babel ainsi que l’extension de Mascarade.

L’autre projet qui nous tiens fortement à coeur est le reboot de la licence Cash n Guns.  Ludovic Maublanc a apporté de subtiles modifications qui rendent le jeu encore meilleur et plus drôle.  Avec Kovalic aux dessins cela va être une tuerie. 🙂 « 

Merci Thomas pour avoir répondu aux 7 questions. Pour en savoir plus sur Repos Productions: http://rprod.com/

Repos-Production